Sélectionner une page

Les maisons abandonnées ou squattées sont nombreuses, il est quasi impossible de les recenser tant il y a de paramètres à prendre en compte. Vous êtes-vous déjà baladé en voyant une maison, les volets fermés, le lierre grimpant jusqu’au toit, celui-ci roussi par le temps. En la voyant quelle est votre réaction ? Personnellement, je me dis, mais quel potentiel !

À première vue, ce type de bien fait peur. Si la maison a été squattée, il a fallu déloger les occupants très difficilement, par le précédent propriétaire. Elles sont souvent laissées dans un état, disons-le, pitoyable. Tag, trou au mur, dégâts des eaux, saleté et animaux en tout genre.

Mais ces maisons, bien qu’insalubres dans leur état actuel, sont de véritables trésors. Il suffit juste d’un peu d’imagination et SURTOUT d’huile de coude. Contrairement à des ruines, les murs porteurs et les fondations de celle-ci sont souvent bonnes (attention tout de même à les faire vérifier par un bureau d’étude technique ou ingénieur béton).

Une maison abandonnée est un logement individuel dont on suppose l’abandon. Deux raisons vous font penser à cela : l’état dégradé du logement et l’inoccupation de ce dernier.

I . La recherche de bien

Afin d’envisager l’achat du bien abandonné, à prix réduits, il sera nécessaire d’obtenir des renseignements sur l’identité du ou des propriétaires. Pour y parvenir plusieurs solutions s’offrent à vous. Essayez donc : 

  • D’interroger les voisins,
  • D’avoir des informations au service du cadastre de la commune. La documentation cadastrale est l’ensemble des documents qui permettent de recenser, évaluer, décrire les propriétés immobilières en France. Ainsi, vous trouverez le bien recherché,
  • De se renseigner auprès du service de publicité foncière pour un relevé hypothécaire,
  • De faire une demande à l’organisme public France Domaine,
  • D’interroger les notaires.

Autant vous dire qu’une enquête sérieuse au préalable est indispensable. 

II – L’estimation des travaux

Une estimation du prix réel du bien en question ainsi que d’un chiffrage minutieux des travaux est nécessaire afin d’obtenir un financement au plus juste des différents organismes de créance. Dans ce type de bien les travaux sont souvent conséquents. Le tout est de bien faire vérifier la structure par un architecte DPLG ou Bureau d’Etude Technique (BET). 

Beaucoup de paramètres peuvent faire fuir les acheteurs potentiels, ces biens sont donc souvent longtemps sur le marché et donc fortement négociables. Ces paramètres sont la plupart du temps des éléments mineurs. Même si un trou entre le premier et le rez-de-chaussée s’est formé à cause d’une fuite d’eau, dans la plupart des cas,cela est réparable. 

Dans ce type de projet, je vous conseille de vous faire accompagner par des professionnels du bâtiment. Une expertise sérieuse s’impose afin de vérifier la solidité structurelle de la maison, et si celle-ci est vieille, vous devrez également vérifier l’état des charpentes (maladie et autres).

III. Les travaux

Après avoir fait passer les experts nécessaires, le mieux est de confier le projet à un architecte d’intérieur. Il vous aidera sur les aspects techniques et vous aidera à vous projeter si besoin. De plus, il pourra coordonner les différents corps d’état mais également, vous guider dans vos choix esthétiques, donner une harmonie à votre bien et vous faire faire des économies de temps énorme, d’argent mais aussi diminuer votre charge mentale liée à vos travaux, en délestant une grande partie des soucis que provoque ce genre de rénovation.

Ce professionnel vous fera un rapport hebdomadaire de l’avancée des travaux. Il faut noter tout de même, que si vous souhaitez modifier un mur porteur il sera nécessaire de faire appel à un architecte DPLG car un architecte d’intérieur n’a aucun droit de modifier un mur porteur. Modifier un mur porteur peut coûter cher mais certaines fois votre investissement peut être nécessaire afin d’agencer au mieux votre espace.

Lors de votre calcul et de votre prévisionnel, ne voyez jamais les travaux à la baisse, prévoyez au contraire une enveloppe supplémentaire au cas où, car ce genre de bien réserve toujours son lot de surprises. S’il n’y en à pas vous serez d’autant plus satisfait.

Les maisons abandonnées sont partout même dans les meilleurs quartiers d’une ville. Certaines fois, elles paraissent abandonnées, mais sont juste délaissées. N’hésitez pas à vous balader dans les secteurs de votre choix et de faire votre petite enquête auprès du voisinage. Il y a toujours la petite mamie du coin qui connaît tout. Pensez aux commerces de proximité qui pourront peut-être vous renseigner également. 

Ce qu’il faut retenir :

  1. Les maisons abandonnées ou qui ont été squattées font peur à bon nombre de personnes. Ne vous arrêtez pas à l’esthétique, pensez qu’un diamant avant d’être taillé est un simple caillou. 
  2. Entourez-vous d’une bonne équipe de professionnels qui pourront vous chiffrer correctement les travaux et ainsi préparer votre prévisionnel. 
  3. Pensez bien à rénovation exceptionnelle prix exceptionnel. Mais réfléchissez avec des prix du marché et vous pourrez n’avoir que des bonnes surprises. Faire de votre bien un bien atypique ou magnifique ne lui fera pas doubler son prix par rapport au marché, mais pourra plus facilement être vendu grâce à ce fameux effet coup de cœur. 

De nos jours, certains professionnels se spécialisent dans la rénovation de biens tels que les maisons abandonnées ou squattées. Atypiques Perspectives vous propose même du clés en main. Grâce à un réseau de professionnels qualifiés nous vous aidons dans votre projet de A à Z. Des diagnostics à la structure, de l’aménagement à la décoration et même jusqu’à la petite cuillère si cela vous fait plaisir. 

Notre passion, collaborer ensemble sur votre projet unique qui ne ressemblera qu’à vous !

Anna Pellerin