Sélectionner une page

Les entrepôts sont souvent vus comme de grandes boites vides mais ils font le bonheur des architectes à l’imagination débordante.

Vous avez certainement vue c’est superbes lofts construits dans ce type de bâtiments. En réalité on se fait une montagne de ces rénovations mais elles sont plus tôt simples pour des professionnel aguerris mais la partie la plus compliquer sur ce genre de projet n’est pas les travaux mais l’administratif. Lors d’une visite de ceux-ci il est compliquée de se projeter sur un loft ou même dans certains cas plusieurs appartements. Et pourtant !

Réhabiliter un ancien entrepôt en loft : le changement de destination

Transformer un local commercial ou industriel en habitation signifie opérer un changement de destination pour ce bâtiment. Et il y a de fortes chances pour que ce changement de type d’usage (de l’activité au logement) s’accompagne de travaux, parfois très lourds. Dans ce cas, les travaux qui concernent le changement de destination doivent obligatoirement faire l’objet d’une demande de permis de construire : le dossier devra être déposé au service urbanisme de la ville, ou dans la mairie de la commune. Attention, d’une ville ou d’une zone rurale à une autre, les dispositions prises par le maire peuvent être très différentes. Vous n’êtes donc pas assuré d’obtenir ce permis.

En cas de doute, mieux vaut inclure une clause suspensive d’obtention de permis dans la promesse de vente. Cette clause devra tenir compte du délai légal d’examen de votre dossier pour l’obtention du permis (deux à trois mois au maximum). Ainsi, vous pourriez faire annuler la vente si la mairie ne délivrait pas le permis de construire nécessaire aux travaux.

De l’ancien entrepôt au loft : les transformations nécessaires

Un entrepôt industriel ou commercial ne dispose en général d’aucune des prestations indispensables au confort moderne. En termes d’isolation, de chauffage, d’électricité, de disposition des pièces, tout sera à revoir. La meilleure solution pour réhabiliter un ancien entrepôt en loft reste de faire appel à un professionnel qui saura vous conseiller pas à pas dans la mise en œuvre des travaux. Sachez de plus qu’au-delà de 170 m² de surface hors œuvre nette (sous-sols, combles, balcons, terrasses couvertes, etc. dont la hauteur sous-plafond est inférieure à 1m80), l’appel à un architecte est obligatoire. Il vous fournira d’ailleurs une aide précieuse, non seulement dans la conduite de la rénovation, mais aussi dans toutes les formalités administratives et légales nécessaires.

Si vous avez l’intention de modifier l’extérieur du bâtiment dans le cadre de votre projet de loft, et que celui-ci se trouve à moins de 500 m d’un monument historique, n’oubliez pas que vous devrez également avertir l’architecte des Bâtiments de France. 

Le tout est de se référer à des professionnels compétant qui pourrons vous accompagner lors de votre construction de projet. Avec ce type de bâtiment de nombreux investissements sont possibles et certains plus rentables que d’autres. Le tout, comme dans chaque gros projet et de bien budgéter celui-ci et de faire les démarches nécessaires en amont au prêt des différents organismes concerné pour éviter un maximum de mauvaises surprises.

Cela est vrais qu’on lui prête souvent une casquette industrielle peut féminine. Madame y voit le style avec rouille un peut baroudeur qui ne l’enchante pas des masses mais monsieur se voit déjà profiter d’un bon fauteuil en cuir une bière à la main. Cette image bien rependue dans les réseaux sociaux et est belle et bien réel, pour une partie. En effet la première vision d’un architecte ou décorateur sera de mettre en valeur l’histoire de ce lieu donc son côté industrielle. Mais de nos jours l’on peut « éclaircir » cette image en changement de cap de décoration donnant ainsi une nouvelle vie à c’est espace sans pour autant en perdre tout le sens historique. 

Selon la ville ciblée il est très facile de faire dans ces entrepôts plusieurs loft de collocations à l’américaine croyez bien que les étudiant s’y bousculerons pour avoir une place. Un des montages possibles est d’acheter un entrepôt et d’en faire plusieurs lots. Vous pourrez (selon l’urbanisme) en vendre certains mais en garder d’autre en locations.

Quoi anticiper ? 

  1. Faire un dossier en béton avec une équipe. Ce type de projet doit être considéré comme une construction neuve car la plupart du temps tout doit être fait (électricité, plomberie, menuiserie, …) « seul on vas plus vite, ensemble on vas plus loin »
  2. Bien se renseigner en amont et mettre les bonnes clauses au compris (sous réserve d’acceptation de changement de destination, …)
  3. Savoir déjà à quoi il sera destiné (colocation, achat revente, division, …) Prévoir en amont vous permettra de faire les travaux en conséquence, le nombre et la taille des chambre varie en fonction de certains critère (colocation, famille). Les matériaux utilisés seront de gamme différente en fonction également (location ou achat revente)
  4. L’emplacement, comme pour toute opération l’emplacement est souvent la clé. La revente ou la location au mètre carré varie beaucoup entre les quartiers des villes. 

Pourquoi partir sur ce type de projet ? 

  1. La recherche de l’exceptionnel. L’effet wahou est assuré avec ce type de projet.
  2. Le fort rendement, si le projet est bien préparé en amont. Colocation et revente, achat / revente rapide.

Mais le résultat en vaudra la chandelle, comme tout bien atypique, ceux-ci se revende et se loue souvent un peu plus cher que le prix du marché. Mais demande une préparation minutieuse en amont. Effet WHAOU garantit !

« Seul on vas plus vite, ensemble on vas plus loin »